Le château d'Oiron : un site étonnant

Situé aux portes de l'Anjou, dans le Pays Thouarsais, au Nord-Est des Deux-Sèvres, le Château d'Oiron étonne par son mélange de patrimoine ancien et d'art contemporain. Ecolière dans les années 1990, mon jeune esprit avait été marqué par les œuvres contemporaines qu'il abrite. J'ai à nouveau franchi les portes de ce joyau patrimonial pour l'appréhender sous un regard devenu adulte.

Le Château d'Oiron : mélange atypique de patrimoine ancien et d'art contemporain

Château d'Oiron – ©Philippe WALL

 

Un bond dans le passé

En arrivant sur le site, le visiteur qui parcourt l'allée centrale, est happé par le paysage qui se dresse devant lui. Ce beau monument national, édifié aux XVIème et XVIIème, nous transporte à l'époque de la famille Gouffier qui reçoit de Charles VII la terre d'Oiron en 1449. Madame de Montespan, favorite de Louis XIV, s'en porte acquéreur en 1700. Les propriétaires du château se succèdent ensuite et c'est l'Etat qui en prend possession dès 1943.

 

La galerie peinte : représentations remarquables de la guerre de Troie et de l'Enéide de Virgile

 

Claude Gouffier grand écuyer de François 1er et d'Henri II, fit réaliser une longue galerie peinte composée de  14 scènes représentant la guerre de Troie et de l'Enéide de Virgile (70-19 av JC).

Ces magnifiques peintures ont été créées au milieu du XVIème siècle par un maître inconnu qui s'est inspiré des décors de Rome.

La balade dans ce lieu de déambulation est captivante et l'œil s'attarde tantôt sur les détails des gravures de la cheminée tantôt sur les scènes symbolisant l'entrée des Enfers.

Galerie de peintures- ©Aurélie Froger

L'art contemporain : fil conducteur permanent de la visite du Château

 

Depuis 1993, l'art contemporain et le patrimoine se mélangent pour créer une parfaite alchimie. La collection d'œuvres d'art Curios & Mirabilia trouve sa place harmonieusement dans le décor du château.

Le 30 Juin : jour du repas des Oironnais avec l'Artiste Raoul Marek.

 

Raoul Marek a eu l'idée originale de reporter le profil de 150 habitants du village sur une assiette, de graver leurs initiales sur les verres de chaque convive et d'apposer leurs empreintes sur une serviette. L'œuvre prend vie chaque année  lors du repas annuel avec l'Artiste.

 

L'œuvre de Daniel Spoerri les douze « Corps en morceaux » dans La Salle d'Armes, ancienne grande Salle du roi

Les douze Corps en morceaux, Daniel Spoerri, coll. CNAP,inv.FNAC en dépôt permanent au château d'Oiron – CMN

L'artiste ironise à travers ses œuvres humanisées sur la volonté de puissance militaire.

La visite est passionnante et regorge de curiosités qui ne vous laisseront pas indifférents.

Il ne reste plus qu'à préparer votre séjour !

Retrouvez toutes les modalités pratiques pour bien préparer votre visite au château en cliquant sur ce lien : http://www.château-oiron.fr